Actualités

C’est parti pour 2022

C’est parti pour 2022

Après seulement une semaine de coupure entre Noël et Jour de l’an, nos athlètes sont déjà repartis au galop !

La saison de cross se profile avec les dates suivantes à surligner dans vos calendriers :

  • Championnats 73-74 Dimanche 9 Janvier à Aix-les-Bains
  • Championnats des Alpes Dimanche 30 Janvier à Saint-Ferréol
  • Championnats AURA / 1/2 Finale Championnats de France Dimanche 20 Février à Riom (AUV)
  • Championnats de France aux Mureaux (IF) Dimanche 13 Mars

Aussi, les objectifs de course sur route se précisent :

  • 10km et Semi de Bourg-en-Bresse le 6 Mars
  • 10km et Semi de Feurs (42) et 10km de Villeurbanne le 20 Mars
  • Marathons : Paris 3 Avril, Annecy 17 avril, où plusieurs de nos coureurs seront présents

 

Publié par goforitrunning dans Actualités
Résultats WE 13-14 et 21-22 Novembre

Résultats WE 13-14 et 21-22 Novembre

10km – et Semi – de Vénissieux (21 Novembre)

Entre coureurs et accompagnateurs nous étions une délégation de presqu’une vingtaine pour aller claquer des records persos sur la Foulée Vénissiane, référence régionale voire nationale en terme de niveau de performance. (7 coureurs en moins de 30’… 200 en moins de 34’…).

La grosse perf du week-end est signée Anne-Sophie Vittet qui pulvérise son record en courant 33’52, ce qui la classe TOP 10 au bilan français 2021  ! Deux semaines avant son objectif, le Marathon de Valence, ça promet.

Notre chef de file Mahamat Ali Hissein a aussi porté fièrement les couleurs du club aux avant postes. Mahamat partait pour tenter le record du Tchad, 29’35. Dans un mauvais jour, il s’est battu jusqu’au bout pour terminer en 30’06 à une brillante neuvième place dans un contexte très relevé.

S’en est suivie une ribambelle de records personnels pour presque toute l’équipe (en fait, mis à part les lièvres et le coach pour 3 secondes, tout le monde a établi sa meilleur marque !) :

Simon Ollier 32’09 (PR)
Corentin Guy 35’21 (PR)
Romain Adam 35’39 (lièvre)
Hugo Renaux 35’46 (PR)
Gabin Schiltz 36’13 (PR)
Alexandre Schutz 37’05 (PR)
Myriam Bandiera 41’30 (PR)
Julien Ruiz 41’31 (lièvre)
Nolwenn Rault 45’38 (PR)
Alice Buensoz 46’53 (PR)

Sur le Semi-Marathon : Lucas Chaume, coach fier des résultats de son équipe, prend la 6e place en 1h11’01.

Petit album photos ICI et vidéos sur notre compte Instagram

Et encore des belles photos réalisées sur le compte Facebook de Jean-Marie Bazin

 

Trail de l’Arclusaz (21 Novembre)

Pendant ce temps nous avions 2 représentants sur une épreuve de nos terres savoyardes :

Simon Savre 12e en 58′ sur le 11km

Thierry Lippi 6e en 2h54 sur le 28km et 1er Master 3 (premier Master tout court d’ailleurs)

La Chambérienne (13 Novembre)

Sur l’épreuve nocturne très populaire organisée par nos amis de Chambéry Triathlon, quelques un de nos coureurs sont venus porter les couleurs du club :

Sur 10km :

Gabin Schiltz – 16e

Alexandre Schultz – 27e

Sur le 21 km :

Hugo Renaux – 36e

On notera aussi la belle 6e place sur le 21km de Bastien Tronchon, jeune athlète formé au club désormais orienté à 100% sur sa carrière cycliste mais qui est venu porter fièrement notre maillot aux avant postes pour le temps d’un interlude pédestre.

Publié par goforitrunning dans Actualités
Interview : Morgane Rousset

Interview : Morgane Rousset

En vous apprêtant à découvrir l’interview d’une spécialiste du SEO et de l’inbound marketing* vous pensez sûrement lire un article visant à optimiser au maximum nos visites sur Google. Mais vous êtes à côté de la plaque, puisqu’on va juste vous présenter un membre essentiel du groupe en la personne de Morgane « Momo » Rousset. On va parler course à pied, et pis c’est tout. Si toutefois vous lisez des phrases choc et stéréotypées comme on en trouve dans les magazines de running  (telles que « courez moins pour progresser plus » ou « remportez le Marathon de Paris en courant 2 fois et demi par semaine ») c’est que le naturel sera revenu au galop et que dans toute la bienveillance qui la caractérise, notre Momo nationale aura tenté gentiment de booster un peu les visites de notre site sur lesquels les piètres articles du coach ratent piteusement de masquer les résultats indigestes du groupe d’entraînement… (Humour… les articles sont vachement bien).

Présentation de Morgane, un peu routarde, un peu traileuse, un peu « canicrosseuse », bref une pratiquante multifonction comme on les aime au club. 3h31 à battre sur marathon cette année… challenge ?

*Traduction simple pour les nuls, SEO = optimiser des sites internet pour qu’il soient mieux référencés par les moteurs de recherches. Inbound Marketing = faut pas trop m’en demandé quand même.

Salut Momo, en tant que spécialiste du référencement, tu choisirais quoi comme mots clés pour identifier le club ? 
Salut Lucas ! Eh bah écoute, si on veut du trafic qualifié, je dirai : club course à pied Chambéry, running Chambéry, club athlétisme… 
Mais si on veut faire transparaître l’esprit de notre club, je te conseille : VMA, fartlek, performance, loisir, humour, ambiance, raclette, séances qui piquent, beer mile, et « merci Benj » ! 
Bon, on va tout de suite parler de choses qui fâchent avant d’élucider de vrais sujets : un membre du club qui a souhaité garder l’anonymat, et avec qui, à fortiori, tu partages ta vie, va jusqu’à te définir comme « partisane du moindre effort ». Qu’est-ce que tu as à répondre à ça ? 
À partir de maintenant, on peut dire qu’il partageait ma vie… En même temps, je peux pas lui en vouloir, c’est un peu vrai. Si tu me donnes le choix entre 4 x 1000m ou 5 x 1000m, nul doute que je choisirais la première option ! Comme beaucoup, non ?
Mais à côté de ça, je suis capable de m’entraîner plusieurs fois par semaine, me lever tôt pour aller faire mes séances et m’inscrire aux différentes courses à saucisson du coin pour me bouger, alors ça va non ?
Puisque tu me retournes la question je dirais que tu es la râleuse motivée : tu râle par principe mais en fait t’aimes quand même te mettre des séances dans la poire !
Mais venons-en aux choses sérieuses : j’ai un peu de mal à te rentrer dans une case. Plutôt trail, route… canicross ? 
Je crois que j’aime tout, sauf le 10 km sur route et les cross ! Ce qui est cool avec la route, c’est qu’on peut être régulier et vraiment évaluer la progression ! C’est le semi-marathon qui est ma distance chouchou. 
Par contre, le trail permet de découvrir des paysages de fou, protéger son corps des impacts grâce au terrain plus souple et aussi marcher en montée (tu la vois la partisane du moindre effort ?). 
Enfin, le canicross c’est vraiment pas ma spécialité dans le sens où il faut être rapide et je ne le suis pas. Mais c’est un moyen de passer un super moment avec mes toutous, tout en faisant du sport. 

Quelle bouille ce clebs quand même

C’est quoi tes sorties préférées ? Avec Ziggy dans ta chartreuse ou les grandes VMA au Bourget avec l’équipe ? (oh la question à la con)
Ahahah, si je réponds pas séances VMA, je vais me faire virer du club ? En vrai, je préfère le fartleck ou les séances de seuil avec le club (même si c’est pas dans la question). Ce sont des séances hyper sympa où tout le monde donne le max et encourage les autres. C’est un vrai plus quand on est dans le mal. Et c’est pour ça que j’aime autant notre club (attention, instant déclaration). Chacun a toujours un mot sympa pour les autres. Malgré les différences de niveau, on n’est jamais seuls et ceux qui ne font pas les séances en profitent pour « lièvrer » les autres. Un vrai esprit d’équipe malgré le fait qu’on fasse un sport individuel.
Je te cache pas que j’apprécie de courir en chartreuse avec Ziggy car c’est magnifique, mais je préfère courir en groupe ! 
On aurait bien aimé que tu viennes à Vénissieux courir le 10km ou le Semi (avec une petite quinzaine d’autres membres du club), mais je ne te sens pas encore motivée à te tester face au chrono. C’est quoi et quand les prochains objectifs ? 
Je ne me sens pas encore prête cette année pour faire péter les chronos sur 10 km et semi ! Par contre, je serai là pour encourager les autres !
J’envisage un marathon en avril 2022 (Zurich ou Annecy). Avant ça, je fais la saintélyon en relais avec des copines et je continue de participer à des petits trails à droite et à gauche. Et puis l’hiver approche, donc on va chausser les skis de fond ! 

On a que des photos de Ziggy parce que Momo est mal référencée sur Google

Question philosophie de comptoir pour terminer : c’est quoi qui te fait courir ?
Pouvoir manger ce que je veux ! Au-delà de ça, ça me permet aussi de passer du temps avec Steph et mes chiens. Et puis de rencontrer du monde. Enfin, ça maintient en forme ! Ca fait beaucoup de raisons finalement ! 

Ah ben pas si mal référencée finalement !

Publié par goforitrunning dans Actualités
Stage à Chamonix

Stage à Chamonix

Du 22 au 24 Octobre, une partie du groupe est montée à Chamonix pour s’envoyer de belle séances et partager des bons moments.

Nous étions 17 (18 avec Link la mascotte du stage) à profiter du confort d’un grand chalet pour partager des apéros, des repas et des parties de baby foot endiablées.

Des grosses bouffes après de grosses séances

Si les temps morts on été peu nombreux, la motivation et l’énergie étaient bien au rendez-vous.

Footing le vendredi matin pour les premiers arrivés… re-footing avec le reste de la bande le vendredi soir.

Des grandes bastos sur le tartan de Chamonix

Des grands raidars dans les chemins

Séance piste ou trail le samedi matin en fonction des objectifs. Footing récup samedi soir.

Sortie trail le dimanche matin avec une vue d’exception sur le Mont Blanc.

Au Sommet du Prarion dimanche matin

Bref, on en a pris plein les gambettes, plein les yeux et plein l’estomac… et on rentre avec des images plein la tête !

Vidéo du stage réalisée par notre maestro Simon à découvrir sur note compte facebook : https://www.facebook.com/goforitrunning/videos/1055612781840126

 

Publié par goforitrunning dans Actualités
Interview : Simon Ollier

Interview : Simon Ollier

Si notre club avait une mascotte, ce serait un jeune gars de 23 piges, un de nos coureurs les plus rapides qui arpenterait tous les terrains de sa foulée puissante et qui viendrait supporter les copains même quand il ne court pas, ferait des vidéos des séances et tiendrait le chrono pour filer un coup de main au coach. Ce serait aussi le gars qui assure la buvette et la logistique comme bénévole au Marathon de Chambéry que nous organisons.

Nous n’avons pas de mascotte mais nous avons Simon alias le Sim, un pilier essentiel du groupe, notre gars multifonction que ce soit en compétition comme dans le fonctionnement du club.

Il serait difficile de rentrer Sim dans une catégorie de coureur : si la tentation de le qualifier le p’tit gars de Valloire de « trailer » est forte, il n’empêche que ce boulimique de course à pied a aussi tenté la piste et la route cet été, et qu’à l’image du groupe sa pratique est diversifiée. Petite interview d’un jeune gars de nos montagnes savoyardes qui a du feu dans les cannes et qui commence tout juste à nous donner un aperçu de l’étendue de ses qualités en compétition.

Salut Sim, tu es un des piliers du club malgré ton jeune âge, t’es un peu l’homme à tout faire, en fait c’est quoi ta spécialité ?

Salut Lucas, je te remercie ! C’est vrai que je touche un peu à tout dans plein de domaines différents, et j’essaye, dès que je peux de soutenir le club.
Ma spécialité ça reste quand même de tenir la buvette comme personne sur les événements, et de faire les crêpes plus vite que mon ombre.

On t’as vu fouler le tartan pour la première fois cette année en compétition, t’en as pensé quoi ? Tu as fait quelles distances et quels chronos ? Qu’est-ce qu’un petit gars de la montagne vient faire sur une foutue piste ?

C’est vrai que cette année, j’ai choisi de sortir un peu des sentiers pour aller avoiner sec sur la piste ! Moi qui trouvais ça con quand j’ai attaqué à courir, jamais j’aurais pensé faire de la piste à un moment donné, mais comme quoi on peut changer d’avis !
En distance, j’ai couru sur 1500 m en 4’06, 3000 m en 9’00 et 5000 m en 15’58, j’espérais pouvoir faire mieux sur 5000 m, mais c’est quand même sacrément plat, j’ai pas encore assez l’habitude !
Bas écoute le petit gars de la montagne, il a les dents qui rayent le parquet, étant donné qu’avec le Covid il y avait pas trop de compétitions pendant un bon moment, c’était l’occasion de voir ce que je vallais vraiment avec les spécialistes, puis honnêtement, c’est cool quand même de se dégommer la tronche sur la piste !

Simon adoptant une stratégie prudente : en tête de sa première compétition sur 3000 face à des gars en 8’30.


Quand tu n’es pas aux entraînements pour te coller la séance, tu y es avec ta caméra ou avec ton vélo pour soutenir le groupe. Je ne pense pas me tromper en disant que tu prends autant de plaisir dans les deux cas ?

Exactement, j’aime bien accompagner les collègues sur les entraînements même quand je ne peux ou ne dois pas courir, par exemple quand je suis en coupure. En plus en ce début de saison, je trouve qu’il y a un super dynamique, autant en terme de performance que d’ambiance, je pense que c’est aussi ça qui fait la force de ce nouveau groupe qui se constitue petit à petit. Et c’est sûr que c’est un vrai kiff de suivre le groupe, puis c’est quand même plus marrant de regarder les autres souffrir.

Tu es voué à « coacher » plus tard ?

Je pense que je me lancerais forcément dans le coaching à un moment donné parce que d’une part, j’aime ça, et de l’autre, j’ai quand même fait mes études dans ce but, puisque je suis titulaire d’une licence STAPS entraînement sportif et aussi d’un Diplôme universitaire en préparation physique, j’ai aussi passé des diplômes en haltérophilie et force athlétique pour pousser le vice de la musculation, et là, je me suis lancé dans une formation de préparateur mental.
À côté de ça l’hiver, je suis moniteur de ski donc j’entraîne déjà un peu, même si c’est au pioupiou (jardin d’enfant).

Comme tu es prépa physique, je te pose la question de façon provoc’ : la muscu c’est pour les body-builder ou c’est pour les coureurs ? 

Je dirais que les deux font la paire, ce sont deux pratiques différentes de la musculation, avec des objectifs différents, mais si je prends ma casquette de prépa physique, je pense que la musculation n’est plus un aspect à négliger en course à pied. Ça devient un point essentiel de progression pour beaucoup d’entre nous.
Et puis même si avoir des gros pecs ça aide pas à aller vite, c’est quand même bien pratique pour draguer sur le bord des pistes (rires) !

Le smile du trailer : V comme Valloire, V comme victoire


Bon, on va pas se mentir, lors des les France de Montagne et France de Trail court, t’étais loin de ton niveau réel… 

C’’est gentil de le souligner, après, c’est aussi le jeu de la course, faut composer avec la forme du jour !
Pour le coup, j’étais quand même sacrément lent.

Mais te connaissant tu t’es fixé un nouvel objectif.  C’est quoi, les échéances à court terme et pour le reste de la saison ?

Exactement, faut jamais rester sur un échec. A court terme la prochaine échéance c’est le 10 km de Vénissieux ou je vais essayer d’améliorer ma meilleure marque qui est de 32’15 (NDLR : réalisé à l’entraînement en mars dernier). Ensuite, je pense que je vais faire quelques corridas et cet hiver et les cross.
Puis après les cross, j’ai envie de retenter l’expérience piste, pour voir si je peux faire mieux.

Et à long terme, c’est quoi qui te fais kiffer ? Une ou deux courses qui te font rêver ?

En soit déjà juste courir tous les jours ça me fait kiffer ! Mais sinon j’aimerais bien reprendre un été sabbatique pour continuer l’expérience course à pied à fond.
Honnêtement, je pense que plus tard, je viendrai forcément à faire de l’ultra, et l’UTMB ça reste un des truc mythique que j’aimerais faire, courir pendant plus de 24h en montagne, c’est le plaisir suprême du trailer.
Mais je me laisse le temps. Parce que pour l’instant la vitesse, c’est quand même la priorité.
J’ai encore un peu de temps pour devenir un vrai randonneur (spéciale dédicace à Anne-Sophie, parce que oui, les trailers sont des randonneurs).

Et merci le coach !

(Tu peux toujours me remercier tu prendras quand même des grosses séances de chacal)

Becoming a randonneur

Publié par goforitrunning dans Actualités
Les résultats du 17 Octobre
GRAND TRAIL DU LAC
Du côté du Bourget du lac avait lieu le GTL (Grand Trail du Lac), plusieurs membres du club sont allez se frotter à la concurrence sur différents parcours :
Sur le 34 km Fabrice Varon et Alexandre Boleve prennent respectivement la 14ème et 56ème place. A la sortie d’une saisons estivale très chargée pour le premier, et d’une prépa marathon pour le second, il y avait certainement un peu de fatigue dans les cannes car nul doute que ces deux là sont capables d’aller beaucoup plus vite.
Sur le 75km relais, l’équipe Go for it composée de Hugo Renaux, Alexandre Schutz, Florian Marsollier et Yannick Marsan prend une belle deuxième place en 6h51.
MARATHON DE PARIS
Du côté de Paris, Maxime Mennesson était parti pour casser la barrière des 2h20 sur marathon, il passe au semi en 1h09 avant d’être victime d’une bonne déshydratation, il finit tant bien que mal, terminant courageusement malgré tout en 3h07. Triathlète de D1 passé à la course à pied depuis une saison, Maxime avait déjà réalisé 2h20 sur un Marathon à l’entraînement (!) cette année… avec un temps de passage au semi en moins d’1h07 ! C’est assurément l’un de nos meilleurs athlètes.
10KM DE CALUIRE
À Caluire, notre nouvelle recrue Corinne Leclerc, « liévrée » par Anne-Sophie, réalise 43’43 en pleine préparation pour le Marathon de Valence, après seulement 2 mois de reprise sérieuse… et à 54 ans s’il vous plaît ! Nul doute que son passé d’athlète (record à 35′ au 10km entre autres) joue en sa faveur.
Publié par goforitrunning dans Actualités
Run Motion Coach Marathon de Chambéry : à bloc !

Run Motion Coach Marathon de Chambéry : à bloc !

Tous sur le front du Marathon

Il aura fallu attendre plus de deux ans pour que nous puissions enfin organiser à nouveau le Marathon de Chambéry, ce samedi 2 octobre. On comptait plus de 600 partants, répartis entre semi et marathon, au départ de la Motte Servolex à 9h00. Sous une météo idyllique, ils ont parcouru les hauteurs du Tremblay, foulé la plage du Bourget, puis bifurqué directement sur la vélo route pour les « semis », ou alors longé la voie lacustre jusqu’à Aix pour les marathoniens, pour finalement tous rejoindre le parc du Verney dans le centre de Chambéry, dans une ambiance chaleureuse assurée par nos bénévoles.

Voir le reportage de Savoie News

Résultats sur le site du Marathon

Les membres du club étaient au four et au moulin, puisqu’en plus d’être à l’organisation aux quatre coins du parcours, ce n’est pas moins de 4 podiums dont 3 victoires qui on été remportés par nos… 4 coureurs alignés.

Mahamat Ali Hissein ouvrait le bal en gestion en 1h07’52 sur Semi. Sur la belle lancée de sa 2e place à Annecy la semaine précédente, et 4 semaines après sa 3e place sur les 10km d’Aix (29’54). Tout ça en pleine période d’entraînement.

Anne-Sophie Vittet maîtrisait la course féminine en 1h23 (record à 1h17), en plein lancement de sa prépa Marathon de Valence, sur une semaine à 120km…

Sur Marathon, Guillaume Adam, parti en 1h12 au semi (RP à 2h26), et toujours sur des bases de moins de 2h30 au 35-36e, remporte la course en 2h31, sans prépa spécifique, lui qui sortait de la CCC fin août. Tout comme son frangin Romain Adam qui bouclait le podium, 3e en 2h44 après une course toute en gestion, une semaine après le France de Trail Court.

Leurs résultats viennent récompenser le travail de l’ombre réalisé par toute l’équipe Go for It Running dans l’organisation de cet évènement. Un GRAND MERCI à toute la team et tous les bénévoles !

Les (autres) résultats du week-end : les filles à l’honneur

Dans le Cantal à Saint-Jacques-des-Blats, Clémentine Geoffray, une semaine après un France de Trail Court réussi (5e), remporte la course de sélection aux championnats du monde de course en montagne ! Elle devrait être de la partie avec l’équipe de France Trail/Montagne en Thaïlande en fin d’année.

Sur le Semi de Lyon, c’est une histoire rocambolesque qui a soufflé la victoire à Pauline Di Nicolantonio. Elle qui était invitée en tant que lauréate 2019, se voyait refuser l’accès au SAS élite (incroyable !). Elle réalisait le meilleur temps (à la puce) en 1h23, mais étant partie de derrière (sur une épreuve à plusieurs dizaines de milliers de participants NDLR), elle ne franchira par la ligne en tête, et se retrouve donc 2e de ce Semi de Lyon… en ayant réalisé le meilleur chrono. Un concours de circonstance incroyable qui n’enlève rien à sa belle perf.

On oublie pas notre Morgane Rousset, qui termine 63e des Foulées de Crossey sur le 11km, elle qui semble remotivée à mettre des dossards et à faire péter le chrono au Semi de Vénissieux.

Aussi, l’insatiable bagarreur Fabrice Varon bouclait le trail du Petit Saint Bernard (40k, 2300d+) en 38e position. Après un été chargé en compétitions diverses, et deux semaines après sa victoire au Trail de Paladru sur 30km, un lendemain de bénévolat au marathon, nul doute qu’il manquait un peu de fraîcheur.

Publié par goforitrunning dans Actualités
Interview : Clémentine Geoffray

Interview : Clémentine Geoffray

L’univers du trail comporte tellement de facettes, de type d’épreuves, qu’il est parfois difficile de situer le niveau sportif d’un(e) athlète. Entre les championnats, les circuits privés et les courses médiatiques, on a parfois du mal à s’y retrouver, d’autant que certain(e)s en font tellement sur les réseaux sociaux qu’ils font passer les vrai(e)s champion(ne)s pour des illustres anonymes. Au milieu de tout ça, il y a les pratiquants d’une autre époque, les durs au mal de la course en montagne, discipline ô combien sélective, où de vrais costauds viennent battre le fer et mettent généralement tout le monde d’accord quand il s’agit d’affronter les « trailers » sur des épreuves plus longues.

C’est donc par l’ingratitude de la de course en montagne que Clémentine a fait ses armes  depuis ses 22 ans (elle en a 26), après 14 ans de kayak, sport à la culture de l’entraînement physique : « on courrait assez régulièrement l’hiver pour le foncier et même pour préparer les tests de listes jeunes (il fallait faire un 5000 mètres sur piste lors de ces tests par exemple) […] J’avais un peu le syndrome de la course à pied en moi depuis petite et j’ai encore plus apprécié l’effort en trail, sur les sentiers, je me suis dit que c’était fait pour moi ! »

Ses résultats parlent pour elle : Vice championne de France de Course de Montagne 2020, Vice championne de France de Trail Court 2018, 2 sélections en équipe de France (Montagne 2018, Trail 2019), 32e au France de Cross 2018. Solide.

Elle a récemment enchaîné une 6e place (décevante pour elle !) au France de Montagne (12/09) , puis a décidé de tenter le France de Trail Court (26/09) pour retrouver du plaisir. Elle termine 5e en individuelle, et remporte la médaille de bronze par équipe avec l’équipe Go for it Running. Petite interview de la souriante et humble Clémentine.

 

Salut Clem, tu étais sortie très déçue de ta 6e place au France de Montagne (12/09), est-ce que ça va mieux après ta 5e place en indiv et la 3e par équipe sur le France de Trail ?

Oui, beaucoup mieux ! J’étais très déçue de ma mauvaise gestion de course aux Frances de montagne, notamment de toutes les pensées négatives qui m’ont traversée et impactée durant la course.

Sur les Frances de trail, je suis partie plus détendue, connaissant mon niveau et celui des concurrentes du jour. Alors je suis partie à mon rythme. Je me suis bien bagarrée entre la 4ème, 5ème, 6ème et 7ème place pour finalement distancer certaines dans la bosse après le 15ème kilomètre. Et surtout pas, ou très peu, de pensées négatives que j’ai su gérer sans me laisser submerger.

Et la 3ème place par équipe, c’est vraiment une belle surprise et mine de rien, on s’accroche au chrono aussi pour ça pendant la course. C’était une bonne motivation pour tout donner !

 

Tu es parti à la bagarre où tu as laissé filé et géré à ta main ? 

Au départ, je ne me suis pas emballée en me disant que je reviendrai (si tout va bien) dans la seconde partie de course sur les filles qui sont un peu plus faibles, moins endurantes que moi. Pour le coup, cette stratégie s’est vérifiée car j’ai dépassé les filles avec qui j’étais au coude à coude autour du 15ème kilomètre. Par contre, j’ai laissé partir les autres devant. Sans regret pour cette fois car je ne voulais pas me mettre en surrégime et risquer de perdre pied en seconde partie de course. Cette gestion m’a permis de me rassurer sur ce que je sais faire. Maintenant, il faudrait essayer de dépasser un peu ce stade, prendre plus de risques pour grapiller du temps et des places !

 

Le parcours était plutôt roulant, c’était un avantage pour toi ou pas ?

Je ne pense pas au regard de la concurrence du jour (par exemple, Camille Chaigneau qui est arrivée 7ème a déjà signé un 34’30’’ sur 10 km) [NDLR :Clémentine a un record à 36’46, pour sa seule sortie officielle sur la distance]. Mais j’étais quand même préparée pour ce parcours. J’ai bien aimé le fait que les bosses n’étaient pas trop raides, ni trop longues. Ça me convenait bien je trouve. Sur les portions plates, je me sentais moins à l’aise à côté des autres.

 

Maintenant c’est quoi les objectifs de la saison ? 

Tout prochainement, ce samedi 2 octobre, je vais sur la dernière course qualificative pour les mondiaux de course en montagne. C’est à Saint Jacques des Blats dans le Cantal, un parcours de 12 km environ et 850 de D+/D-.

Sinon, j’aimerais participer au 10km de Vénissieux fin novembre, puis viendront les cross et pour la suite, on verra selon l’envie et les possibilités pour planifier quelque chose de sympa

 

De façon générale, tu t’estimes plutôt coureuse de montagne, traileuse, polyvalente ? 

De plus en plus polyvalente, avec un attrait nouveau pour la route et une âme de coureuse en montagne qu’il faut que je retrouve en mode « guerrière » ^^ !

 

Ton futur en course à pied c’est quoi : trail long ? Ultra ? Route ? 

Plutôt trail je pense ! Long j’aimerais beaucoup, ultra aussi mais je crains que mon corps ait du mal à s’acclimater. J’ai souvent mal aux genoux lorsque j’allonge trop les distances… à voir par la suite  !

 

Publié par goforitrunning dans Actualités