Actualités

Interview : Thierry Lippi

Interview : Thierry Lippi

Fraîchement sacré Champion de France de Trail court (28 Mai à Salers) en catégorie M3, Thierry Lippi a encore une fois démontré son éternelle jeunesse, emmenant avec lui une équipe Go For It Running sur la 5e place du podium national* (3e en 2021) avec ses coéquipiers  Clémentine Geoffray (4e Féminine), Damien JeanJean, et Romain Adam. Bien connu dans le milieu de la course en montagne qu’il a longtemps pratiquée, à niveau national, en Alsace et Lorraine puis en Savoie, ce grand passionné de course à pied parvient à durer en conciliant intelligemment entraînement (bien dosé) et vie professionnelle (directeur de Promocash à Chambéry). Avec une gestion de vétéran et une fougue de cadet, ce jeune homme de 54 ans s’emploie à une philosophie d’entraînement qui correspond parfaitement à celle du club : la qualité d’abord. Petit focus sur celui qui est arrivé au stage club avec 850 litres de bières dans le coffre, comme pour mieux anesthésier la jeune concurrence à qui il aura par ailleurs mis de belles branlées (sic.). Fin stratège !

Salut Thierry, attaquons dans le vif du sujet : tu es content de ta course au « France » de Trail ?
Je vais dire que je suis satisfait puisque mon premier objectif, qui était de ramener le titre, est atteint.
Je pensais faire une meilleure place et visais dans les 30.
Parti un peu trop vite, j’ai craqué sur la fin… bon je relativise c’est une belle satisfaction.

« Le cross prépare la piste…la piste prépare la route »

Raconte nous un peu ta vie de coureur : t’as commencé en Alsace si je ne dis pas de bêtises ? T’as toujours été coureur de montagne / trailer, ou t’es passé par la route, piste ? On veut une belle histoire Thierry, fais nous rêver bordel !
J’ai commencé très jeune (et oui je l’ai été …) en benjamin au Luneville Athlétique club, les PTT Nancy et L’ASRHV à Remiremont club Vosgiens quand j’étais en Lorraine.
Le Lons Athlétique club,  L’Entente Bourg en Bresse, L’Entente Athlétique Chambérien (je ne suis pas sûr que vous connaissiez…) et Go for it Running – Grand Chambéry au grés de mon évolution professionnelle.
Je n’ai fait que du cross, de la piste et de la route pendant plus de 15 ans selon un calendrier préparatoire sans excès. Le cross prépare la piste…la piste prépare la route…
J’ai découvert ma passion pour les chemins escarpés lors du championnat de France de course en montagne de 1992 qui avait lieu dans ma région à Saulxures sur Moselotte (88) (à tes souhaits).
J’y avais terminé 1er régional et parmi les 1ers français,  course ou des étrangers avaient été autorisés à participer (célèbre course des chamois).
Je me suis ensuite spécialisé dans cette discipline ou je surclassais dans des épreuves de montagne des athlètes au palmarès impressionnant.
Ma plus grande satisfaction est d’avoir battu notamment dans des courses de montagne:
– Vitaly Metzaev 2h12 au marathon
– Guy Nunige champion de france du 1500 record à 3’36 ,  2’19 au 1000  , 29’08 au 10000
– Jean marie Géhin 2h14 au marathon sélectionné au championnat du monde
– David Antoine champion de France de marathon 2h18
– Samir Baala champion de France de marathon  2h18
– Dick Debertin champion d’Allemagne de course de montagne.
– Max Frei Vice- Champion d’Allemagne de course de montagne.
– Symonds Andrew  GB Bristol athletics niveau mondial en course de montagne
– Owens Thomas  GB Bristol athletics niveau mondial en course de montagne
Grâce à la course en montagne je me suis fait un nom.
Pendant plus de 15 ans j’ai animé les courses en Lorraine, en Alsace et dans les Vosges.
J’y ai marqué de mon empreinte la magnifique doyenne des courses en montagne du massif vosgien…La Course des Crêtes.
Mon nom est désormais associé à cette course…. »Monsieur Crêtes Vosgiennes ».
J’ai encore 3 records de montée qui perdurent dans le temps…
– La montée du Boedelen
– Le circuit des lacs.
– La montée du Grand Tétras
J’ai fait une 1ére tentative sur le long …lors des Templiers 2004.
Un regret …n’avoir fait que 2éme sur cette mythique épreuve.
Et oui une hypoglycémie à 5 kms de l’arrivée m’aura coûté la victoire.

Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine.

 

C’est quoi ton secret pour durer ? Quels conseils tu pourrais donner à un trailer
Un vieil adage …Qui ménage sa monture ..va loin. La réussite de ses objectifs est la résultante d’une bonne planification annuelle.
Durant toutes les saisons en séniors je n’ai jamais participé à plus d’une course par mois et toujours privilégié l’entraînement sans excès quantitatif. J’ai souvent privilégié la qualité. Ma réussite est souvent passée par des stages de préparations en altitude et notamment à Font Romeu pendant plus de 10 ans.
En arrivant en Master, j’avais l’envie de faire d’autres sports en lien avec la course à pied et varier les plaisirs.
J’ai pris une licence de triathlon et j’ai appris à nager et à rouler. Ça m’a d’ailleurs plutôt bien réussi:
 Champion de france de Duathlon à albertville en 2014
– 2éme Iron man Evergrenn endurance 2016 Elite
– 4éme Iron man Alps Man 2017 Elite
Les sports enchaînés sont excellents.
Les entraînements croisés réduisent les blessures.
D’ailleurs depuis quelques années, je pratique le ski de fond de novembre à mars pour peaufiner ma préparation estivale.
Également du vélo ..j’ai pris une licence en club pour rencontrer d’autres concurrents avec de beaux résultats :
– qualification au championnat du monde gran fondo en 2017 master 2
– vainqueur du circuit gran fondo séries en 2017 Master 2

« Je n’ai jamais participé à plus d’une course par mois et toujours privilégié l’entraînement sans excès quantitatif. J’ai souvent privilégié la qualité »

Malgré ta grande expérience on t’a vu mettre des gros taquets en footing et en séance pendant le stage club en avril (tu nous a bien fait mal à la tronche !) est-ce qu’on peut dire que tu es resté un grand gamin dans ta façon de courir ? 
Effectivement je suis resté junior dans ma façon de courir et peut être même cadet.
J’aime me dépasser et rester au contact des meilleurs et des plus jeunes.
Il fut un temps où c’était le contraire… Quand j’étais plus jeune licencié à Asptt Nancy je fut un des coéquipiers de Pascal Thiébaut 3 fois sélectionné au Jo record 3’34 au 1500 13’14 au 5000, de Pascal Zilliox 2h11 à Paris sélectionné au Jo, Mohamed Bellabes demi finaliste olympique sur 3000 steeple en 8’11. De bons exemples pour un jeune…je n’ai jamais eu par la suite le niveau de performance de mes mentors mais réussit de belles performances au delà de mes espérances. J’espère que des athlètes pourrons se retrouver à travers mon exemple et se dire que beaucoup de choses sont possibles.
Je ne savais pas nager j’ai appris . Je ne savais pas skier j’ai appris. Je ne savais pas rouler j’ai appris. Tu veux le faire …fais le !! Tu peux le faire …fais le !!
Lors des stages j’élève très souvent mon niveau de performance (nous voilà rassurés !). Le stage club m’a permis de me projeter davantage au regard de ma forme qui était excellente.

Entrain d’engraisser la concurrence.

Justement tu te projettes sur quoi pour la fin de saison ?
 
J’ai repris plus sérieusement le trail la saison dernière quand j’ai appris que le Championnat d’Europe de course en montagne Master se déroulerait à la Féclaz (NDRL : Le Championnet d’Europe Master de Course Nature se déroulera du 8 au 10 Juillet et comprendra trail court, trail long et cours de montagne).
Après mon titre national en trail à Rouffach l’année dernière je m’étais fixé l’objectif de le garder cette année.
Mon projet  sur la seconde partie de saison est d’aller chercher un podium sur plusieurs championnats de France et ainsi préparer mon arrivée dans la catégorie M4 en septembre prochain.
Merci Thierry. On espère qu’on t’auras pas trop saoulé (au propre comme au figuré !) pendant le stage club, mais mon petit doigt (qui est un type très fiable) me dit que tu seras de la partie la semaine prochaine. 
Publié par goforitrunning dans Actualités
Les résultats de début Avril : un club tout terrain

Les résultats de début Avril : un club tout terrain

Si l’hiver a été rythmé en grande partie par les cross, le mois d’avril est placé sous les symbole de la variété : Route, trail, piste… on était partout !

Marathon de Paris –  3 Avril 

Lucas Chaume – 2h30’24 RP

Mickaël Haigneré – 2h35’44 RP

Fabrice Varon – 2h37’50 RP

Simon Savre – 3h00’57 RP

Grenoble Vizille (20km route vallonné) – 3 Avril 

Pauline Di Nicolantonio remporte la course en 1h31’25

Benjamin Liotier 17e en 1h28’35

Semi de Moirans (38) – 10 Avril

Alexandre Bolève – 1h17’33 RP

Myriam Bandiera – 1h34’19 RP

Audrey Chéritel – 1h35’20 RP

Défi de l’Olympe – 10 Avril (montée de 3,5km avec 500D+ à réaliser le maximum en 6h)

Dimitri Delaunay – 33e (7 montées)

Alex Schutz – 54e (6 montées)

Trail du Mont Saint Michel – 10 Avril

Laurent Cazal – 3e en 2h36 sur les 26km

Benjamin Liotier – 6e en 1h29 sur les 16km

Pauline Di Nicolantonio – 2e (18e scratch) sur les 16km en 1h40

1000m de Caluire – 15 Avril

Anne-Sophie Vittet – 2’48’99 RP

Elisa Ferahtia – 3’04’86 RP

10km Annecy – 17 Avril

Mahamat Ali Hissein 3e en 30’19

Semi Annecy – 17 Avril

Nolwenn Rault – 1h41 RP

Cyril Lacroix – 1h40

5km Chassieu – 17 Avril

Théo Bonnet Ligeon – 18’07 RP

Elisa Ferahtia – 18’24 RP

Trail Buis les Baronnies manche TTN court – 20km

Thierry Lippi – 43e et 1er M3 1h43

Thomas Antherieu – 73e en 1h51

Publié par goforitrunning dans Actualités
Foulées de Villeurbanne – 20 Mars

Foulées de Villeurbanne – 20 Mars

C’était un des rendez-vous de début de saison (ou de fin de saison de cross) pour celles et ceux qui voulaient poser une marque chronométrique sur 10km.

Dans une course d’un niveau et d’une densité ahurissante (28’51 pour le 1er homme et 32’06 pour la première fille, tout est dit !) nous avions envoyé une petite délégation :

Simon Ollier – 31’23 (RP) … 55e position, quand on parle de densité !

Fabrice Varon – 33’21

Corentin Guy – 35’16 (RP)

Alexandre Bolève – 35’20 (RP)

Luc Pierson – 35’31

Myriam Bandiera – 41’54

Audrey Chéritel – 43’01

Vidéo du passage au 5km : https://www.youtube.com/watch?v=kGQRJyw-NjY

Résultats complets: https://bases.athle.fr/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=254034

Publié par goforitrunning dans Actualités
Championnats de France de Cross – 13 Mars

Championnats de France de Cross – 13 Mars

C’est avec un grand plaisir teinté de fierté que notre petite famille a envoyé 4 filles et 4 garçons sur la compétition nationale la plus relevée du calendrier : « le France » de cross. La densité exceptionnelle nous rappelle chaque année le travail à accomplir pour parvenir à bagarrer avec les meilleur(e)s, mais nos athlètes ont mouillé le maillot jusqu’au bout de la saison, dans une volonté de progrès individuel et de performance collective.

Dans une ambiance assourdissante (aussi bien pendant l’évènement que dans les trajets en minibus) et sur un parcours exceptionnel tracé sur la base de loisirs des Mureaux (I-F), Go for it Running aura classé une équipe féminine et une équipe masculine respectivement au 19e et 21e rang de la hiérarchie nationale, quand certaines grosses écuries parviennent difficilement à aligner des équipes et à passer les tours précédents.

Course Elite Femmes (19e équipe / 38)

Anne-Sophie Chaume – 32e. Anne-So visait un top 20, performance déjà réalisée par le passé, mais après un hiver difficile elle a eu le mérite de bagarrer jusqu’au bout

Pauline Di Nicolantonio – 64e. Malgré un tendon récalcitrant et très peu d’entraînement depuis le cross précédent, « Popo » a joué de toute son expérience en cross pour sortir une grosse performance.

Marie Oberlé – 155e. Première saison de cross pour Marie la traileuse, et quelle saison pour celle qui a indéniablement de vraie qualités de vitesse dont elle tirera partie dans la montagne cet été.

Myriam Bandiera – 396e. Débutante aussi dans les labours en début de saison, « Mimi » n’aura pas démérité dans ce grand rdv national face à l’élite française.

Course Elite Hommes (21e équipe / 34)

Mahamat Ali Hissein – 70e. Parti de derrière (pas de box par équipe = départ compliqué), Mahamat réalise une remontée fantastique, terminant plus que bien placé face à des coureurs de sa trempe, celle de ceux qui galopent plus vite que 20km/h sur 10km route… et qui sont nombreux dans le TOP 100…

Simon Ollier – 180e. « Sim » est incontestablement la révélation de la saison. Deux courses magnifiques aux tours précédents ont fait de lui le pilier de l’équipe de cross.

Maxime Mennesson – 192e. Reparti de zéro ou presque en début d’hiver, Max aura connu une saison en forme ascendante. Une valeur sûre.

Lucas Chaume – 277e. Le coach, pas peu fier de ses troupes, complète l’équipe en ayant regardé ses jeunes loups bagarrer loin devant.

Publié par goforitrunning dans Actualités
Championnats AURA de Cross : 9 qualifiés pour les France !

Championnats AURA de Cross : 9 qualifiés pour les France !

Dimanche 20 Févruer – Riom (AUV)

C’est avec un mélange d’ambition et d’humilité que notre petite troupe de 13 athlètes et 4 supporters a fait le déplacement pour cette  1/2 finale de Championnats de France de Cross-Country. Déplacement sur le week-end qui nous a encore permis de passer de beaux moments de cohésion de groupe.

Honneur aux dames, qui nous avait régalé au tour précédent en emportant la victoire par équipe… et qui n’ont pas été loin de réitérer l’exploit : elles terminent 2e en équipe et empochent largement leur qualification pour les Championnats de France !

Anne-Sophie Chaume (4e) , Clémentine Geoffray (9e), Pauline Di Nicolantonio (20e), Marie Oberlé (35e), Myriam Bandiera (93e), ont rudement bataillé sur un parcours sec mais casse-patte dans une course remportée par la championne de France en titre Manon Trapp.

Chez les gars, la qualif par équipe s’est joué à quelques misérables point. Ils terminent 6e par équipe (5 équipes qualifiées pour les France). Si le résultat peut laisser une petite frustration, la manière ne laisse quant à elle aucun regret. Chacun a bataillé au maximum sans laisser la moindre miette. Nous retrouverons 4 qualifiés individuels : Mahamat Ali Hissein (10e), Simon Ollier (26e), Lucas Chaume (52e), Maxime Mennesson (57e). Les non-qualifiés n’auront pas démérité, dans une course d’une grosse densité : Fabrice Varon (72e), Hugo Renaux (136e), Damien Jeanjean (148e), Corentin Guy (157e et 35e espoir).

Restent de ce week-end de beaux moments de sports et de partage, et pour ça un grand merci à nos accompagnateurs et en particulier Théo notre photographe et Julien notre président, qui avait ramené pour l’occasion un drapeau de 3m par 4m !

Prochaine et dernière étape de la saison de cross le 13 Mars aux Mureaux : les Championnats de France !

Publié par goforitrunning dans Actualités
Interview : Anne-So

Interview : Anne-So

Anne-So court depuis plus de 20 ans, et tous ses partenaires ou ex partenaires d’entraînement vous confirmerons qu’elle a une énergie débordante. Passant du cross à la route, de la route à la piste, parfois au trail, récemment au duathlon, et régulièrement au canicross aussi, on ne saurait trop dire quelle est sa discipline de prédilection (peut-être le 3000m steeple sur lequel elle a déjà été vice-championne de France Elite ?). L’auteur de cet article, qui a souhaité garder l’anonymat par peur des représailles, a pourtant son idée : mettre la pression (restons polis !). Aussi généreuse dans la vie que dans les labours ou sur le tartan, Anne-Sophie Vittet-Chaume ne vous fera pas de cadeau en séance et sera la première à vous rappeler qu’elle vous a « fumé ». Heureusement pour la cohésion du groupe, le mot « respect » n’existe pas dans la charte du coureur* chez Go for It Running, alors ses camarades d’entraînement le lui rendent bien.

Salut Anne-So, tu avais terminé 2021 sur une grosse déception au Marathon de Valence (ESP), raconte un peu ?

Et oui… je me suis déchiré l’ischio au 26e kilomètre. J’étais sur des bases de 2h40, tout se passait bien, j’étais dans un jour de folie, et ça a pété. J’ai fini la course parce que j’étais tellement préparée à finir et à me faire mal que je me suis dit qu’il ne fallait pas que je m’écoute. Je finis en 2h48, ce qui ne me satisfait pas du tout. Je ne sais pas si j’ai bien fait d’aller au bout parce que j’ai fini avec l’ischio tout bleu et une grosse déchirure, mais en même temps je suis allée au bout de mon projet coûte que coûte. C’est fait, point, j’ai bien les boules parce que je me suis investie comme jamais mais il faut se fixer d’autres objectifs et continuer.

Tu dis t’être « préparée comme jamais », justement c’est quoi la prépa pour une nana qui tape veut taper 2h40 sur marathon ?

En ce qui me concerne j’aime borner. Je suis parti 3 semaines seule en stage en altitude à Bessans (NDRL : Bessans est situé au fond de la Vallée de la Maurienne, à la limite sud-est de la Savoie, sur un plateau perché entre 1700m et 1800m), j’ai bouffé des kilomètres comme jamais avec des semaines entre 150 et 160 bornes. Pour le reste de ma prépa j’ai partagé les séances avec notre super groupe. En fait ça a été du kiffe de A à Z, il manquait plus que la cerise sur le gâteau.

cross country savoie chambéry

Championnes du Monde

 

On a pu voir que malgré cette prépa typée marathon tu avais gardé de la vitesse puisque 2 semaines avant Valence tu as couru 33’52 sur 10km à Vénissieux (8e performance française de l’année)…

Oui et c’est une des plus belles perfs de ma vie de coureuse, j’aurais au moins gagné ça sur ma prépa marathon. Il faut se rendre compte de l’investissement que ça représente, je ne parle pas que pour moi, mais réaliser une perf comme ça, c’est l’aboutissement du travail sur des années, c’est ouf, j’en chialais à l’arrivée tellement j’étais contente.  Et puis comme quoi, faire des kilomètres ça permet de réussir aussi sur des distances plus courtes. Après, je dois être honnête, 33’52 j’y aurais jamais cru, et les chaussures carbones m’ont donné un coup de pouce comme pour tout le monde.

Comme tu es quelqu’un de super raisonnable (… lol), tu as couru les « pré régionaux » de cross il y a 2 semaines avec l’ischio strappé… 

(elle coupe) Ha oui mais là je voulais pas manquer ça ! Déjà j’en avais marre de pas courir, et en plus je voulais être là pour notre équipe. On a une équipe de filles géniales,  un vrai groupe soudé, ça donne envie de participer et de ne rien manquer. Je cours depuis plus de 20 ans et j’ai rarement eu une ambiance de groupe aussi bonne que celle qu’on a aux entraînements. Et le cross tu cours à la bagarre, pour l’équipe, c’est le truc à pas manquer. On a gagné ce tour là, et j’espère qu’on va se qualifier aux championnats de France dimanche (NDLR : 4 équipes féminines seront qualifiées à l’issue des Championnats Auvergne-Rhône Alpes à Riom le 20 février).

Sourires Colgate

Il paraît que tu causes trop, même à l’entraînement ? Qu’est-ce que tu as à dire pour ta défense ?

(Elle ne répond pas, d’un air malicieux nous faisant comprendre qu’elle peut aussi fermer son clapet… et nous fait par la même fermer le nôtre)

Excellente défense, tu t’améliores ! Mais qu’est-ce que tu peux répondre à Théo qui a récemment renommé sa séance « Grosse séance VMA (devant Anne-Sophie) » ?

J’avoue que me faire taper en séance par un joueur de pétanque** ça me titille ! J’excuse Théo pour son insolence parce qu’il va venir au fin fond de l’Auvergne pour nous prendre des photos de folies dimanche prochain sur le cross (les Championnats AURA ont lieu à Riom). C’est notre champion de la com’ et de la photo, et puis de toute façon c’est pas avec son niveau en course à pied que les gars auront besoin de lui pour se qualifier au France (bisous ) ! Non blague à part, je suis la première à charrier et à en mettre plein la tronche à tout le monde, alors c’est le retour de flamme. J’adore cette ambiance de groupe, c’est ce qui nous fait avancer.

 

Quel bon endroit pour faire une séance de sophrologie

*charte du coureur qui n’existe pas elle-même vous en conviendrez !

** « Pétanque » n’est pas le bon terme : Théo fait partie des meilleurs français en boule lyonnaise sur le tir progressif. Cette épreuve nécessitant une vraie condition physique, il s’entraîne en course à pied.

Publié par goforitrunning dans Actualités
Les filles championnes des Alpes de cross !

Les filles championnes des Alpes de cross !

Alors que l’équipe féminine était décimée par les absences aux Championnats Départementaux il y a 3 semaines, les gars avaient brillé en remportant le titre par équipe sur l’hippodrome d’Aix-les-Bains. Changement de décor pour ce 1/4 de Finale avec un parcours de cross « pour les costauds » niché à flan de montagne à Saint-Ferréol (74)….

Le second tour aura été plus compliqué que le premier chez les garçons. Simon Ollier prend le lead de l’équipe dans une course éprouvante et très relevée (remportée par Hassan Chahdi), et termine en 16e position. Suivent Lucas Chaume (28e), Fabrice Varon (42e), Maxime Mennesson (69e), Hugo Renaux (73e), Damien Jeanjean (77e), Corentin Guy (94e). Qualification in extremis pour l’équipe pour la demi-finale à Riom dans 3 semaines, où il faudra batailler rude pour passer au « France ».

Contrairement au premier tour, cette fois l’équipe fille était au complet… et quelle équipe ! Une belle victoire par équipe pour notre équipes de battantes : Anne-Sophie Chaume de retour de blessure prends la 3e place, suivie de Clémentine Geoffray (5e), Pauline Di Nicolantonio (7e), Marie Oberlé (17e), Myriam Bandiera (45e).

 

 

Publié par goforitrunning dans Actualités
Champions des 2 Savoie de Cross-country !

Champions des 2 Savoie de Cross-country !

Pour commencer la saison de cross-country, l’équipe Go For It Running avait rendez-vous (presque) à domicile, sur l’hippodrome Aix-les-Bains, terres de nos voisins de l’AS Aix-les-Bains, pour les Championnats de Savoie/Haute-Savoie. La platitude du terrain a heureusement été compensée par la pluie qui a amené un peu de gadoue pour donner à ce premier tour de la saison une bonne saveur de cross.

Suite à une cascade de forfaits il ne restait que Marie Oberlé au départ pour nous représenter chez les filles. Elle tire brillamment son épingle du jeu en terminant 9e . Un résultat prometteur pour une athlète qui se découvre encore et qui s’entraîne avec le groupe seulement depuis le début de saison.

Chez les gars, Guillaume Adam réalise ce qu’on appelle « un cavalier seul », devenant Champion des Savoies de cross après avoir neutralisé le groupe de poursuivants une quinzaine de secondes derrière pendant toute la course. Groupe de poursuivants dans lequel se trouvaient deux de ses coéquipiers, Lucas Chaume (le coach), et Simon Ollier, qui terminent respectivement 6e et 8e. Fabrice Varon vient compléter le classement par équipe en 25e position, suivi de Hugo Renaux et Corentin Guy (40e et 55e).

Ce tir groupé permet à Go For It Running de devenir Champion des Savoies de cross-country, que du bonheur !

Un grand merci à l’équipe (la famille ?) Go For It, puisqu’une bonne partie du groupe s’était déplacée pour venir encourager les copains !

Résultats des courses

Bientôt pleins de magnifiques clichés réalisés par notre athlète/supporter/photographe Théo Bonnet-Ligeon sur l’album photo du club.

Publié par goforitrunning dans Actualités